Dans la Grèce antique

A Athènes, les 500 membres de la Boulé, (assemblée des représentants du peuple) étaient tirés au sort comme suit :

Après un premier tirage au sort de 6000 personnes parmi les citoyens volontaires de plus de 30 ans, on retirait au sort parmi eux, en fonction des besoins, 501, 1001 ou 1501 personnes.

Vidéo sur le clérotérion, machine à tirer au sort :

En Europe

A Florence et à Venise, différents systèmes de tirage au sort, parfois assez complexes, étaient utilisés au moyen âge et à la Renaissance.

Le tirage au sort était également pratiqué en Espagne au moyen âge et plus tard en Suisse.

En Suisse

Au 18e siècle, le tirage au sort était utilisé dans les villes de Berne et de Bâle, puis à Schaffhouse, Fribourg et Genève. Il visait à limiter la corruption des élites et à équilibrer les pouvoirs entre les grandes familles et les corporations. On retrouve également la pratique du tirage au sort dans les cantons de Schwytz, Grisons, Glaris, dès le 17e siècle.

Voter la liste 12 non modifiée = promouvoir le tirage au sort !